samedi 26 février 2011

Respire ma fille...respire...

....Je vous mets en ligne un copier coller du tout nouveau jeu de patience familial que nous sommes en train de tester....

Éducation fonctionnelle:orthodontie qui privilégie la biologie à la mécanique

...nous avons abordé les déficits respiratoires et linguaux avec les conséquences qu'ils entraînent. Les traitements sont simples et les résultats sont spectaculaires et stables car ils privilégient la Biologie à la Mécanique

Pour corriger sans risques de récidives les encombrements et les malocclusions dentaires (mauvais engrènement des dents) nous voulons nous attaquer à leurs CAUSES.

En effet ceux qui s'efforcent par leur mécanique de "redresser" les dents y arriveront (presque) toujours. Mais s'ils laissent en place des déficits fonctionnels qui déséquilibrent les forces auxquelles les dents sont soumises ces dernières rebougeront dès la dépose des bagues ou quelques années plus tard. C'est la l'une des causes des récidives.

A l'inverse si les causes sont traitées alors les chances de succès sont bien plus importantes avec un risque de récidive amoindri.

Nous avons bien compris que les déficits sont principalement liés à la position de la langue (basse au lieu de haute) associée souvent à une respiration buccale et/ou une hyperactivité musculaire périorale.

Nous allons donc orienter à nouveau la croissance dans le bon sens non pas par l'application de forces sur les dents mais par une restauration correcte de ces fonctions modelant la face et les machoîres.

Comment?

Par la mise en place d'une rééducation ou plutôt d'une éducation fonctionnelle. (Pour rééduquer il faudrait d'abord avoir éduqué)

En effet nous savons que notre patient pourrait respirer par le nez (dans la plupart des cas), s'il ne le fait pas c'est parce qu'il ne sait pas le faire.Nous allons donc le lui apprendre.

Notre thérapeutique consiste en la mise en place de gouttières (les "éducateurs fonctionnels" appelons-les EF) en silicone (souples donc plus facilement tolérés que les appareils munis de bielles rigides en métal) qui seront portées par le patient 2 h par jour et toute la nuit.

Ces gouttières par leur conception vont jouer 2 rôles:

- Parce que le passage de l'air par la bouche est bloqué l'enfant est obligé de respirer par le nez.

- Une rampe linguale va pousser la langue à se coller au palais.

- Un écran buccal va isoler les dents des lèvres et les éduquer à se relâcher

Est-ce vraiment aussi simple?

Evidemment non...EUH JE CONFIRME

Pour que l'enfant supporte la gouttière il doit pouvoir respirer par le nez, chose qu'il n'a pas l'habitude de faire.

La réussite passe donc par un apprentissage de la fonction respiratoire.

Il faudra faire comprendre à l'enfant qu'il doit changer ses habitudes et pourquoi il doit le faire.

Il devra aussi faire des exercices de respiration que nous lui aurons appris. Il faudra qu'il apprenne à utiliser des solutions de lavage nasal.

Il faudra qu'il apprenne a se moucher...car croyez le ou non mais beaucoup d'enfants n'ont jamais appris à se moucher (comment vouliez-vous qu'ils respirent par le nez?)

Vous l'aurez compris cette approche non agressive et "bio" a son point faible: La coopération de l'enfant.

Pour cette raison seule une équipe chevronnée, armée de patience et de beaucoup de psychologie sera à même de motiver les petits patients pour qu'ils acceptent le traitement.

Rassurez-vous nous y arrivons très bien...

Pour synthétiser l'éducation fonctionnelle consistera en la pose d'un appareillage simple combiné à l'apprentissage d'une hygiène de vie respiratoire.

Si l'enfant arrive à garder sa gouttière toute la nuit c'est gagné, les fonctions se remettront en place et favoriseront une croissance harmonieuse.

Les statistiques sont éloquentes:

-30% des enfants ainsi traités éviteront tout traitement orthodontique, alors qu'ils auraient du en subir un.

-50% y auront droit quand même mais avec un traitement beaucoup plus simple stable dans le temps, et avec baucoup moins de risque d'extractions de prémolaires

-20% d'échecs surviennent et ils sont liés au non-port des gouttières par manque de coopération:

C'est le point faible de l'éducation fonctionnelle (comme de toute éducation: elle dépend du sujet)

Mais 80% de réussite nous paraissent satisfaisant.

Certains enfants ne "supportent" pas les EF.

Ces enfants ont alors vraisemblablement un obstacle obstruant le passage de l'air par le nez: Déviation de la cloison nasale, végétations et/ou amygdales hypertrophiées (trop grosses).

Un travail d'équipe avec le médecin généraliste, un ostéopathe, un O.R.L et/ou un allergologue bien rodés à cette approche se met alors en place pour qu'un bilan respiratoire permette l'établissement d'un diagnostic.

Un traitement est mis en place afin que le passage de l'air soit libéré.

Cela fait l'éducation fonctionnelle peut se mettre en place.

On comprend que cette approche favorise la BIOLOGIE à la MECANIQUE.

Le moteur de notre thérapeutique n'est plus artificiel (les bagues et les arcs) mais naturel (les fonctions)

Quels sont les résultats obtenus?

La respiration redevient nasale et donc remplit son rôle physiologique de dépoussiérage, humidification et réchauffage de l'air.

Les pathologies oro-oto-pharyngées et les allergies "inexpliquées" disparaissent.

Le maxillaire supérieur voit sa croissance "boostée" par la respiration nasale qui agit comme une pompe à vélo dans une chambre à air (les sinus et les fosses nasales gonflent et stimulent la croissance de la face) et les voies aériennes vont s'élargir par la FONCTION : La fonction crée l'organe.

La langue monte en position HAUTE et repousse les molaires et prémolaires vers l'exterieur contrant ainsi l'action des joues (qui les poussaient vers l'intérieur retrécissant ainsi le palais).

Elle cesse de pousser les Incisives qui vont pouvoir se replacer dans un sangle musculaire neutre

Le palais s'élargit et avec lui l'arcade dentaire supérieure laissant plus de place pour les dents définitives à venir.

Le plafond de la bouche s'élargissant (le palais est le plafond de la bouche) le plancher des fosses nasales lui aussi s'élargit favorisant de fait la respiration nasale.

Vous l'avez compris nous avons recréé un CERCLE VERTUEUX par le simple ( pas si simple...) biais de la restauration des fonctions.

Je n'ai pas appliqué de forces sur les dents, j'ai restauré de bonnes fonctions qui de fait ont favorisé un modelage des structures osseuses de la face et des machoîres harmonieux.

De plus l'enfant dort mieux donc vit mieux.

Il constate par lui-même l'amélioration de son état et de son apparence. Cela le rend plus coopératif dans sa vie de tous les jours et augmentera sa motivation s'il doit subir plus tard un traitement multibague qu'il saura être plus court et moins pénible.

1 commentaire:

Aboz a dit…

wouaw, c'est dingue.... et tellement simple finalement ! respire, petite fée, respire...